L'invité de bleu la rochelle
Fermer
x
Commentaires
Loading...
Laisser un commentaire
Valider

Une nouvelle campagne d’audits ODG va prochainement débuter. Rappels des points importants et des éléments à rassembler pour bien se préparer.

 

À PRÉPARER

  • Extrait de votre casier viticole informatisé (CVI) : il doit impérativement être à jour et représentatif de votre vignoble. Ce document est téléchargeable sur votre compte douane.gouv.fr via la rubrique « fiche de compte ».
  • Déclaration d’identification : disponible dans la rubrique « mes documents » via votre espace personnel eBNIC, ce document doit être le reflet de la réalité de votre entreprise au jour de l’audit.
  • Pieds morts ou manquants (PMM) : si vous êtes concernés, vous devez tenir une fiche de recensement des parcelles non conformes. Cette fiche doit être à jour au regard des évolutions de votre parcellaire (ex : arrachages…). Il conviendra d’appliquer la réfaction de rendement sur votre rendement Cognac.
  • Registre de distillation : le TAV de l’eau-de-vie obtenue après distillation ne doit pas dépasser 72.4 % vol. Ce point sera vérifié par l’auditeur de l’ODG.

 

RAPPEL

Le TAV des vins Cognac, au moment de leur distillation, doit obligatoirement être compris entre 7% vol. et 12% vol. et avoir une teneur en acidité volatile inférieure ou égale à 12,25 milliéquivalents par litre. Si vous êtes bouilleur de cru distillant à domicile, vous devez réaliser une analyse intégrant à minima ces critères par cuve de vin. Si vous êtes bouilleur de profession, vous devez réaliser une analyse intégrant à minima ces critères par cuve de distillation. Ces analyses devront être présentées à l’auditeur.

En conséquence, il est nécessaire de mettre en place des moyens pour ne pas être confronté à cette situation. Si vous distillez vos vins et que seuls certains de vos lots sont concernés par un TAV de plus de 12% vol., vous devrez assembler vos lots de vins afin que le TAV moyen avant distillation soit inférieur à 12% vol. Si vous distillez vos vins et que le TAV moyen de l’ensemble de vos vins est supérieur à 12%, vous ne pourrez pas les distiller à domicile. Vous devez livrer vos vins à un bouilleur de profession qui pourra les assembler pour respecter le TAV de 12% vol. maximum.

 

Les pratiques suivantes sont interdites durant la vinification :

  • L’utilisation de pompes à palettes pour le transfert de la vendange,
  • Le pressurage par une vis d’Archimède (pressoir continu),
  • L’enrichissement, quelle que soit la méthode,
  • L’utilisation de l’anhydride sulfureux pendant les périodes fermentaires,
  • L’adjonction de tout élément non autorisé (l’eau en faisant partie).

 

À compter de cette récolte, trois Mesures Agro-Environnementales (MAE) doivent être mises en œuvre :

  • Interdiction de désherbage chimique des tournières,
  • Interdiction de désherbage chimique total des parcelles de vignes,
  • Obligation sur tous les inter-rangs d’une maitrise de la végétation, semée ou spontanée, assurée par des moyens mécaniques ou physiques.

Source BNIC

CONTACT

Guillaume VINCENT

05 45 35 60 61

gvincent@bnic.fr

Aller en haut de la page