L'invité de bleu la rochelle
Fermer
x
Commentaires
Loading...
Laisser un commentaire
Valider

UGNIC N°64
OCTOBRE 2021

L’ÉDITO DU MOIS

RÉDACTION

Directeur de la publication
Anthony BRUN

Rédactrice en chef
Émilie CHAPALAIN

ÉQUIPE

Dylan BOURGEOIS
Bastien BRUSAFERRO
Mathilde DAEMS
Doriane DECOURT
Marine DURAND
Marine MAUCOUARD
Chloé RICHARD
Chloé STERBAC-GIRY

Chères collègues viticultrices, chers collègues viticulteurs,

À l’heure où j’écris ces quelques mots, nous sommes toutes et tous pleinement dans cette période si importante que celle de la récolte.
C’est durant ces quelques semaines que nous récoltons le fruit d’une année de travail et j’espère sincèrement que cette récolte sera à la hauteur de vos attentes. Je veux aussi profiter de cet édito pour mettre en avant la campagne régionale de communication travaillée conjointement entre la viticulture et le négoce au sein de notre Interprofession. Pour la première fois, une campagne met en avant de manière concrète les viticultrices et viticulteurs que nous sommes. En effet, nous avons travaillé au sein du BNIC à créer une campagne qui décrit tout ce que la viticulture peut apporter aujourd’hui à notre beau territoire.
Nous œuvrons tous de manière directe au rayonnement et à la réussite de notre filière et comme la campagne le dit si bien, nous avons un rôle aussi bien, sur la transmission des savoir-faire, que sur l’aspect environnemental et bien sûr l’impact économique.
Au cours des dernières années, la belle réussite du Cognac, pour laquelle, nous sommes tous en partie acteurs, nous a fait évoluer dans nos pratiques et a aussi fait de la viticulture un des acteurs majeurs de notre territoire par ces investissements notamment.
J’en profite donc pour vous inviter à relayer de manière massive cette belle campagne qui met en avant votre travail de tous les jours.
C’est en communiquant sur les actions menées au jour le jour que nous pourrons expliquer au mieux à nos riverains les potentiels besoins de notre filière et éventuellement, en amont, les potentielles situations problématiques que nous pourrions connaître. Je tiens personnellement à remercier en notre nom à tous, les personnes qui ont travaillé sur cette campagne, que ce soit les services du BNIC, comme les négociants, mais aussi et surtout, les personnes du syndicat, qu’elles soient viticultrices/ viticulteurs ou issues de l’équipe de l’UGVC.
Je souhaite également insister sur un deuxième point. Comme vous le savez, votre syndicat a fait de l’obtention des prix d’achat par nos négociants, avant la date de récolte, un sujet prioritaire. Vous avez d’ailleurs été nombreux à nous solliciter sur le sujet. Force est de constater, encore cette année, que nos acheteurs peinent dans la majeure partie des cas à communiquer les prix en menant un jeu d’attente les uns envers les autres.
Je tenais à vous informer que nous continuerons à travailler pour que cela change et je sais que début octobre, ce message a été entendu puisque la maison Hennessy m’a informé de sa volonté de communiquer et Rémy Martin l’a déjà fait.
J’espère vivement que d’ici très peu de temps nous trouverons collectivement une solution qui fasse que ces prix soient communiqués avant les vendanges.

Anthony BRUN, Président de l’UGVC

Aller en haut de la page