L'invité de bleu la rochelle
Fermer
x
Commentaires
Loading...
Laisser un commentaire
Valider

L’UGVC a organisé ses traditionnelles réunions publiques fin janvier, début février. Elles ont réuni plus de 500 personnes.

  Cette année, deux sujets ont occupé les débats : le décret/arrêté phytos et la lutte antigel.  

Le décret/arrêté phytos

L’arrêté et le décret du 27 décembre 2019 définissent les conditions dans lesquelles les viticulteurs peuvent traiter à proximité des habitations. Ils ont été précisés par une instruction technique du ministère en fin de semaine dernière éclaircissant certains points, dont le cas du cuivre. Désormais, il faut se référer à la distance prévue par l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des produits phytosanitaires. En l’absence de préconisations, les ZNT sont définies en fonction des équipements, l’arrêté précisant les distances à respecter suivantes :

  • 0 mètre : produits de bio contrôle (liste BOMA), produits homologués agriculture biologique (cuivre…) ou traitement Flavescence dorée (sauf AMM)
  • 3 mètres ou 5 mètres : si utilisation de matériels ou moyens de réduction des dérives de plus de 90 % (3 mètres) ou plus de 66 % (5 mètres) (liste BOMA des équipements d’application réduction dérive d’au moins 66 % – en cours de réactualisation)
  • 10 mètres : autres produits
  • 20 mètres : produits CMR 1 et certains produits classés toxiques (Pledge , Kerb , Stratos , Molina, Antene , Alcedo , Ducat, Baythroid Up, Blocus Max, Bulldock Star, Octopus Zapa XL, Cajun, Explicit, Stewart…) et les perturbateurs endocriniens (en attente de la liste).

La lutte antigel

Les avantages de la CUMA VITI Cognac ont été rappelés. Elle permet à ses adhérents de s’équiper en moyens de lutte contre le gel à des conditions avantageuses :

  • des tarifs préférentiels pour l’achat du matériel ;
  • une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine ;
  • des conditions avantageuses pour l’assurance du matériel et le financement du projet par le Crédit Agricole.

Un nouvel appel à projet devrait être lancé avant la fin du premier trimestre 2020.   Nous reprendrons l’essentiel des questions posées dans notre prochaine édition d’UgniC.

SERVICES

Aller en haut de la page